L’hypertension peut persister

Les femmes ayant des antécédents de pré-éclampsie pendant la grossesse présentent un risque accru de hypertension. Dans une étude de cohorte, Wilson et ses collègues ont suivi 3593 femmes ayant eu une première grossesse entre 1951 et 1970. À l’aide d’une enquête postale, d’admissions hospitalières, de décès et d’examens cliniques, ils ont constaté que les femmes la pression pendant la grossesse avait un risque accru d’accident vasculaire cérébral et de cardiopathie ischémique. Les risques à long terme étaient plus élevés chez les femmes ayant eu une pré-éclampsie confirmée. Ces résultats soulignent les risques cardiovasculaires spécifiques aux femmes et peuvent améliorer le taux de détection précoce de l’hypertension et d’autres maladies cardiovasculaires chez les femmes. Margaret Monica Fisher (Hanford) Ancien médecin de l’école Zambie (Pretoria, Afrique du Sud, 1912, Royal Free Hospital, Londres, 1937), morte de bronchopneumonie le 1er septembre 2004.Après la maison Monica s’est rendue en Rhodésie du Nord, maintenant en Zambie, en 1939. Là, elle a travaillé dans un petit hôpital rural sans autre personnel qualifié. En 1941, elle épousa le chirurgien Alfred Charles Fisher, s’installant à Luanshya. Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle a aidé le service médical de la mine. Elle a suivi un court cours en ophtalmologie et a collaboré à des recherches sur la cécité des rivières en Afrique centrale. Il a été constaté qu’une grande partie de la cécité infantile dans la population locale était causée par l’utilisation d’herbes toxiques par les guérisseurs traditionnels. La recherche sur la malnutrition infantile lui a valu une maîtrise à l’âge de 60 ans constipation. Précédée par son mari, elle laisse quatre enfants.La Commission européenne demande aux compagnies pharmaceutiques de tester des produits destinés aux enfants