Réponse à Huis in ‘t Veld et al

Au rédacteur en chef – Nous remercions le Dr Huis dans ‘t Veld et ses collègues pour leurs commentaires sur notre article et sur la question de la supplémentation en macronutriments chez les patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine en général. comparaison du poids et d’autres paramètres anthropométriques ont montré une augmentation significative des patients qui ont reçu des suppléments, lorsque les résultats ont été comparés avec le groupe de contrôle après ajustement pour les différences de base, ils n’étaient pas statistiquement significatifs Par conséquent, nous concluons que la supplémentation en macronutriments Cependant, nous avons souligné les limites de notre étude, y compris le groupe témoin non randomisé et la proportion significative de non-complétants, qui pourraient avoir influencé les résultats. notre étude et ceux cités par Huis in ‘t Veld et al sont que tous r Les patients étaient naïfs et le quantum de gain de poids observé était plus modeste que celui rapporté dans les cohortes recevant un traitement antirétroviral Nous sommes d’accord que la supplémentation est susceptible d’être plus bénéfique chez les patients les plus malades et les plus malnutris. analyse de la réponse nutritionnelle stratifiée par statut immunitaire Nous convenons également que des études supplémentaires bien conçues sont nécessaires pour identifier la nature et le type de supplément le plus susceptible d’apporter un bénéfice, ainsi que le moment de cette supplémentation en fonction du stade de la maladie. l’état nutritionnel, des compléments alimentaires ont également été documentés pour augmenter l’observance du traitement, ce qui est un avantage supplémentaire dans les populations exposées à l’insécurité alimentaire

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels SS et PC: pas de conflits