Le rapport montre une forte confiance envers les pharmaciens

Plus de 80% des Australiens font confiance à leur pharmacien pour fournir indépendamment des reprises d’ordonnances en fonction de leur expertise ou avec le consentement d’un médecin, un rapport présenté à l’APP 2016 montre.

La première partie du Healthy Futures Report, commandée par la Guilde des pharmaciens, examine les attitudes des Australiens à l’égard de la santé et des conseils médicaux, de la cybersanté, des pharmaciens et du respect des médicaments.

Il est basé sur des entretiens avec plus de 1000 personnes encéphalite à tiques.

Voici les principales conclusions:

Les pharmaciens sont la deuxième source de conseils la plus fiable sur les médicaments, les vitamines et les suppléments (61%), juste derrière les médecins et les généralistes (77%) et bien devant le Dr Google / internet (36%);

Une personne sur sept s’est déjà inscrite à Mon dossier de santé, indiquant qu’elle est «très à l’aise» avec les dossiers de santé électroniques;

Plus de la moitié (55%) s’attendent à ce que le gouvernement fédéral conserve un dossier complet sur la cybersanté dans le cadre d’un régime national;

Seulement 18% des personnes se sont opposées à un système national de cybersanté, ne voulant aucune information dans le système;

La même proportion (18%) était à l’autre extrémité du spectre, disant qu’ils étaient ouverts à avoir tous leurs dossiers de médicaments dans le système de cybersanté, allant même jusqu’à des médicaments complémentaires;

Un peu plus d’un sur deux (52%) voulait que seuls les médicaments d’ordonnance soient enregistrés;

Cinq sur six étaient ouverts aux pharmaciens autorisant des ordonnances répétées en fonction de l’expertise du pharmacien ou du consentement de leur médecin;

Soixante-deux pour cent des personnes ont suivi un cours de médecine qui dure plus d’une semaine au cours des douze mois précédents; et

Parmi ceux-ci, près d’un tiers ont manqué l’équivalent de trois doses par mois, près de 10% ayant manqué jusqu’à neuf doses.