“L’organisme canadien de financement de la recherche doit soutenir les essais contrôlés randomisés” – Sackett

Les nouveaux Instituts de recherche en santé du Canada doivent corriger le sous-financement des essais contrôlés randomisés par son prédécesseur, le Medical Research Council Sackett, ancien directeur du Centre for Evidence Based Medicine de l’Université d’Oxford, dans le Canadian Medical Association Journal de la semaine dernière (1999; 161: 1415-15). Si ce n’est pas le cas, le prix entraînera davantage d’invalidité et de décès prématurés chez les Canadiens. Dans son éditorial, le professeur Sackett, qui enseigne maintenant aux étudiants diplômés des universités de McMaster et d’Ottawa, a demandé aux instituts d’augmenter leur soutien aux essais contrôlés de 3% à 12% pour qu’ils correspondent au montant investi dans les essais américains. National Institutes of Health. «Il est certainement temps, a écrit M assister. Sackett, pour les Canadiens et les Canadiennes et les Canadiens qui s’occupent d’eux de mettre l’Institut à l’épreuve et de savoir quand il va augmenter le soutien des ECR canadiens. procès] à au moins 12% de son budget total pour les subventions et les bourses. ” Lors des deux dernières compétitions, le Medical Research Council a rejeté 40% des demandes d’essais contrôlés jugées scientifiquement valables par son propre comité. Cela a fermé la porte à des tests de nouveaux traitements pour les maladies pulmonaires chroniques, les maladies vasculaires périphériques et les fractures de la hanche, a déclaré Sackett.